Démocratie : Reporters sans frontières s’inquiète de la situation à Puteaux

Reporters sans frontières regrette la condamnation, le 4 septembre 2012, du blogueur et conseiller municipal d’opposition Christophe Grébert à 1 500€ d’amende avec sursis et 500€ de dommages et intérêts par le tribunal correctionnel de Nanterre. Ce dernier l’a reconnu coupable de “diffamation” à l’encontre de la maire de Puteaux, Joëlle Ceccaldi-Raynaud, dans le cadre de propos rapportés par le journaliste Jim Jarrassé dans un article publié le 20 octobre 2011 par Le Figaro. Le journaliste, également poursuivi, a été relaxé par le tribunal qui lui a reconnu le bénéfice de la bonne foi.

L’organisation craint que cette condamnation ne consacre la stratégie de harcèlement judiciaire employée par la maire de Puteaux pour faire taire les voix critiques, et dont M. Grébert est l’une des principales victimes.

Ce dénouement ne doit pas éluder la gravité des faits dénoncés par le blogueur, à savoir le rachat de l’ensemble des exemplaires mis en vente à Puteaux du numéro 4747 du Canard enchaîné, qui comportait un article gênant pour Joëlle Ceccaldi-Raynaud. (…)

Lire la suite de l'article sur le site de Reporters sans frontières

En savoir plus sur ce "énième procès" dans la note du 3 juillet 2012

Article tiré du blog Nadine Jeanne, Conseillère Municipale

Be Sociable, Share!

A propos de Nadine JEANNE

Conseillère municipale PS depuis 2001 - élue en 2001 sur la liste Changer d'ère à Puteaux, réélue en 2008 sur la liste Vivre ensemble à Puteaux