Conseil municipal du 27 juin : Erreurs et horreurs urbanistiques à Puteaux

100_4900Au cours du conseil municipal du 27 juin, à l'occasion de la question 22 portant sur la ZAC du théâtre, nous avons exprimé notre consternation devant les dernières constructions réalisées à Puteaux.
Sur la future place des commerces d'abord, on découvre une architecture directement inspirée de Disneyland Paris ! Petits bâtiments uniformes, clochetons, couleurs pastel… Rien ne semble vrai !

Plus grave, la construction d'Elysée Wallace, un monstre de béton à l'angle Bld Richard Wallace/ rue Voltaire dont la construction avec ses deux niveaux en sous-sol a fragilisé les petits immeubles voisins où sont apparues des fissures sans compter que de nombreux habitants se retrouvent avec un horizon totalement bouché ! Dans l'îlot Montaigne, même horreur, un autre monstre de béton avec la Franco Suisse a jailli devant la mairie en lieu et place d'un ensemble immobilier ancien et de caractère. Un véritable crime ! Et je ne reviens pas ici sur le Conservatoire collé aux immeubles avoisinants et dont le coût ne cesse d'exploser.

6a00d83451b9bc69e2017eea8fd553970d-piAjouter à cela le manque d'information des riverains quant à la durée des chantiers (voir notamment le cas de la résidence des Bergères empaquetée depuis plus d'un an) et le manque de concertation pour étudier les moyens de limiter les nuisances (voir le cas des riverains d'Elysée Wallace).

Jusqu'à présent, les opérations avaient été plutôt réussies, rénovation du vieux Puteaux via les OPAH et les travaux sur la voirie, réalisation d'immeubles neufs s'insérant plutôt bien dans le paysage urbain (ensembles haussmanniens rue de la République/rue Anatole France et face au collège Maréchal Leclerc, nouveaux immeubles de la rue Blanche…). En revanche, les dernières réalisations tiennent du saccage.

Nous avons demandé à ce que l'identité de notre ville soit davantage préservée et que les futures constructions prennent en compte l'environnement urbain et l'avis des habitants.
La ville ne doit pas être livrée pieds et poings liés aux promoteurs immobiliers.

Mme le maire a répondu que les constructions de la place du théâtre lui plaisaient, a néanmoins admis que l'immeuble Elysée Wallace était peut-être un peu trop haut, et que les habitants de la résidence des Bergères devraient être désempaquetés d'ici 3 mois, qu'elle irait à leur rencontre pour expliquer les dysfonctionnements…

Des réponses bien brèves.

Seul un changement de Majorité pourrait nous garantir qu'à l'avenir de telles erreurs/horreurs urbanistiques ne se reproduisent pas que ce soit dans le haut ou dans le bas de Puteaux.

Article tiré du blog Nadine Jeanne, Conseillère Municipale

Be Sociable, Share!

A propos de Nadine JEANNE

Conseillère municipale PS depuis 2001 - élue en 2001 sur la liste Changer d'ère à Puteaux, réélue en 2008 sur la liste Vivre ensemble à Puteaux