Les événements tragiques du 17 octobre 1961 à Puteaux et à Neuilly


Francois-hollande-reconnait-les-massacres-dalgeriens-du-17-octobre-1961-et-rend-hommage-la-memoirePuteaux et Neuilly doivent se souvenir !

C'est au Pont de Neuilly que se déroule un des affrontements majeurs de la soirée.
Jusqu'à 19 heures, la police arrive à faire face et à diriger au fur et
à mesure des arrivées 500 Algériens vers le commissariat de Puteaux mais ils sont peu à peu débordés.
Que
les policiers aient tiré et qu'ils se soient livrés à des actes d'une
violence extrême n'est pas contesté. Qu'il y ait eu des morts dans ce
secteur, que durant toute la nuit des hommes aient pu être jetés dans la
Seine depuis les ponts de Neuilly, d'Argenteuil ou d'Asnières ne l'est
pas non plus (…). En savoir plus sur le site de Wikipédia

En 2011, une manifestation avait été organisée par les villes d'Argenteuil, Asnières, Clichy-la-Garenne, Colombes, Gennevilliers et Nanterre à proximité du pont de Neuilly (interdit d'accès par le maire de la ville). Après s'être rassemblés sur l'esplanade de La Défense, devant le clos Chantecoq, tous les participants s'étaient dirigés vers le pont de Neuilly où des gerbes de fleurs avaient été jetées dans la Seine. Voir sur ce blog la note du 17 octobre 2011

En 2012, la République reconnaissait enfin ces faits.

Article tiré du blog Nadine Jeanne, Conseillère Municipale

Be Sociable, Share!

A propos de Nadine JEANNE

Conseillère municipale PS depuis 2001 - élue en 2001 sur la liste Changer d'ère à Puteaux, réélue en 2008 sur la liste Vivre ensemble à Puteaux