Puteaux : Les cartables d’une idéologie

6a00d83451b9bc69e201b7c6d79f3c970b-piRentrée bleue ou rose à Puteaux (92) : Sur Twitter, un dessin de Tsoulcié précise : "Mais les garçons peuvent avoir un bijou… si c'est une chevalière et les filles un robot s'il est ménager !"

Source d'humour pour certains, les cartables bleus ou roses avec leurs cadeaux stéréotypés (bijoux pour les filles, robots pour les garçons) suscitent chez d'autres des réflexions plus sévères. Ainsi la putéolienne Annie Keszey sur l'atelier des idées dénonce "une manipulation des enfants":

Ces deux couleurs (…) sont la reprise partisane, volontaire ou involontaire (si les commandes sont anciennes) du double conflit récent «Contre le mariage pour tous », rébellion qui combat l’extension des droits pour tous et « Contre L’ABCD de l’égalité », programme expérimental ambigu et imparfait mais caricaturé par les conservateurs.

La pensée autonome de chaque élève mineur est ainsi placée autoritairement sous contrainte politique puisque ce mineur est pressenti pour porter, sur le chemin de l’école, une publicité contraire à la volonté interne de l’Education nationale qui est de promouvoir l’égalité des sexes quant à la dignité et aux compétences. Ces mineurs n’ont pas encore les connaissances nécessaires à la compréhension du débat et sont ainsi "manipulés". C’est aussi un essai d’usurpation de l’autorité parentale, par recherche de connivences.(…)

Cet incident survenu à Puteaux impose une fois de plus la vigilance quant à ce qui est suggéré aux enfants. N'en faisons pas les otages de nos propres convictions.

> Voir sur ce sujet ma note du 2 septembre

Article tiré du blog Nadine Jeanne, Conseillère Municipale

Be Sociable, Share!

A propos de Nadine JEANNE

Conseillère municipale PS depuis 2001 - élue en 2001 sur la liste Changer d'ère à Puteaux, réélue en 2008 sur la liste Vivre ensemble à Puteaux