Eric Cesari, président de Seine Défense, en garde à vue

Casd_mediumCe matin, Eric Cesari, adjoint au maire de Courbevoie et président de la communauté d’agglomération Seine-Défense (CASD) est placé en garde à vue dans le cadre de l’enquête sur l’affaire Bygmalion.

Ancien directeur général de l’UMP, M. Cesari a été tranquillement parachuté  à Courbevoie pour les élections municipales, puis propulsé dès le lendemain des élections à la tête de la Communauté d’Agglomération regroupant les communes de Courbevoie et de Puteaux, soit près de 133 000 habitants.

Pourtant, depuis le début de son mandat, M. Cesari semble avoir le plus grand mal à remplir ses fonctions. En effet, le conseil communautaire n’a pas été réuni une seule fois depuis 5 mois alors même que la loi oblige à une réunion par trimestre. (…)

Nous demandons à M. Eric Césari, Président de la CASD, d'assurer un fonctionnement efficace de cette instance, dans le cadre de laquelle il est indemnisé à hauteur de 50.000 euros annuels. A défaut, s'il est actuellement empêché, il lui suffit de déléguer la présidence de la CASD à l'un de ses 14 vice-présidents UMP, eux-mêmes indemnisés chacun à hauteur de 16.800 euros/an!

Lire l'intégralité du CP (02/10/2014) sur le site Tous pour Courbevoie

Article tiré du blog Nadine Jeanne, Conseillère Municipale

Be Sociable, Share!

A propos de Nadine JEANNE

Conseillère municipale PS depuis 2001 - élue en 2001 sur la liste Changer d'ère à Puteaux, réélue en 2008 sur la liste Vivre ensemble à Puteaux