Débat d’orientation budgétaire de Puteaux [31/03/2015]

Evelyne HardyLe Conseil Municipal de Puteaux du 31 mars 2015 a donné lieu à l’un des débats les plus importants de l’année municipale : le débat d’orientation budgétaire. Il s’agit de la présentation par la Mairie de ses priorités pour la conception du budget de l’année. Vous trouverez les documents supports dans les dossiers du conseil, et l’intervention d’Evelyne Hardy, élue Puteaux une ville d’avance, ci-dessous :

Mme la Maire,

Cette année, nous avons un dossier de 22 pages contre 11 l’année dernière, avec moins de photos et plus de graphiques. La lecture de ce dossier s’annonçait sous de bons auspices.

Au début du document, dans un exposé à charge sur les finances de l’état et les baisses de financement imposées aux collectivités, vous omettez de rappeler le bilan laissé par M. Sarkozy à la fin de son mandat. Et par ailleurs, les chiffres du déficit 2014 sont inexacts. Bref…

Vous rappelez que la baisse de la dotation forfaitaire de l’Etat est répartie selon les recettes de fonctionnement des communes. Alors, compte tenu de celles de Puteaux (près de 3 fois celles de la strate), il semble bien normal que nous contribuions solidairement à cet effort. Dans ce chapitre, « baisse des dotations de l’Etat », vous annoncez -7.4M€ en 4 ans, ce qui fait environ 1.7M€ /an. Alors, quand un peu loin, au détour d’une petite phrase, on apprend que notre contribution au Fond de Solidarité de la Région Ile-de-France (FSRIF) baissera en 2015 de 1.7M€, on note qu’il aurait été judicieux et honnête de compenser les 2, à savoir péréquation verticale et horizontale.

Sur les recettes et dépenses fiscales transitant par la Communauté d’Agglomération (CASD), les informations sont très succinctes… Rien sur la pression fiscale exercée sur les entreprises, rien sur la subvention à Defacto, juste un petit chiffre global de -1M€ sur les dotations, on ne sait même pas si c’est l’impact sur l’Attribution de Compensation ou sur le total du budget de la CASD ! Je suppose que les autres chiffres, les recettes notamment, doivent largement compenser cette baisse, puisque vous n’en parlez pas.

Alors comme vous avez pris le parti de présenter les ressources de la commune en forte baisse, ce qui, on l’a vu, est inexact et orienté, nous nous attendions à trouver des tas de mesures de gestion en réaction à ces baisses. Rien, aucune évolution, aucun cadrage des dépenses, aucune inflexion n’est présentée. Vous allez continuer le travail de contrôle de gestion, mais ce n’est pas cela qui met un système de dépenses en rupture !

Rien non plus sur l’autofinancement dégagé, sur le budget d’investissement : quelle orientation, comment va-t-il être financé ? Le projet de la ZAC des Bergères mériterait tout de même une projection de réalisation des dépenses et des constructions des infrastructures. Le tableau du programme, qui tient en une ligne, est bien indigent, voire indigne d’une information correcte de vos élus.

Alors, dans ce débat d’orientation budgétaire, il n’y a pas grand-chose à débattre puisqu’aucun élément n’est fourni.

Sur les politiques municipales que vous allez mener, on est un peu plus gâté ; manifestement, chaque adjoint a planché sur ses projets en 2015 : 12 pages, dommage qu’il n’y ait rien sur les finances. On y lit quelques informations intéressantes mais globalement bien insuffisantes au regard des ambitions que la ville devrait se donner.

Peu de chose engagées dans le cadre de votre programme : rien sur le développement durable, la rénovation énergétique (juste l’anecdote du Earth Hour qui consiste à éteindre les bâtiments publics !)… Et tout le reste ?

Dans la rubrique cadre de vie, on lit que l’année 2015 sera marquée par des avancées sur la ZAC des Bergères… Mais aucun planning n’est fourni, aucune date de réalisation des infrastructures n’est annoncée. L’école est juste citée avec la poursuite des études ; on espère que les travaux vont démarrer, pour ouvrir en 2017 comme prévu. Et j’oubliais la réalisation de la passerelle vers l’ile de Puteaux, que vous nous aviez annoncée il y a déjà de nombreux mois comme lancée auprès du Conseil Départemental. Ce qui est manifestement faux, puisque vous nous le redonnez dans les nouveaux projets..

A l’issue de ces quelques feuillets parcourus, on est donc bien incapable de débattre de vos orientations budgétaires, faute d’orientations tout court. Je suppose que cet exercice imposé n’a pas de sens ni d’intérêt pour vous, le débat démocratique n’étant pas particulièrement ce qui vous caractérise le plus.

The post Débat d’orientation budgétaire de Puteaux [31/03/2015] appeared first on Puteaux, une ville d'avance.

Article tiré du blog Francis Poézévara, Secrétaire de Section

Be Sociable, Share!
Francis POEZEVARA

A propos de Francis POEZEVARA

Âgé de 28 ans, habitant à dans le quartier de Boieldieu, Francis est le secrétaire de section du Parti Socialiste de Puteaux depuis 2009. Il est également Conseiller Municipal depuis 2014.