L’attribution des HLM dans le viseur de la Cour des comptes

6a00d8341c339153ef01b7c7752fc8970b-800wiRien de bien nouveau mais c'est mieux quand on a des chiffres. A Puteaux – évoqué dans le journal de TF1 (photo) – comme ailleurs, certains occupent des HLM alors qu'ils ont un revenu qui leur permettrait largement de se loger dans le privé. D'autres en revanche qui sont en dessous du plafond de ressources sont obligés de rester dans le privé. 

Dans son rapport intitulé "Logement en Île-de-France, donner de la cohérence à l'action publique" et publié ce mercredi, la Cour des comptes relève ces incohérences.

47% des locataires du parc social ont des revenus dépassant de 60% le plafond de ressources !

En se basant sur la période 2005-2012, les magistrats ont par exemple relevé qu'en 2011 "47% des locataires du parc social avaient des revenus dépassant de 60% le plafond de ressources logements à usage social, alors que 36% des locataires du parc privé avaient des revenus en dessous de ce plafond".(…)

En conséquence, la Cour des comptes recommande de :
1. "réexaminer les conditions de maintien dans les lieux des locataires des logements sociaux". Cela empêcherait que des locataires qui ont les moyens de prendre un logement dans le secteur privé ne restent dans des logements sociaux alors que des ménages plus modestes sont sur liste d'attente.

2. "moduler le loyer à l’entrée dans le logement social et pendant sa durée d’occupation, en fonction du revenu des locataires".

 Des propositions qui, on l'espère, seront suivies d'effets…

Voir d'autres éléments du rapport sur le site de France Info

Article tiré du blog Nadine Jeanne, Conseillère Municipale

Be Sociable, Share!

A propos de Nadine JEANNE

Conseillère municipale PS depuis 2001 - élue en 2001 sur la liste Changer d'ère à Puteaux, réélue en 2008 sur la liste Vivre ensemble à Puteaux