Réforme des collèges : Le vrai du faux

10425853_10152969356179685_5987101155780623514_nPour avoir travaillé plus de trente ans en collège, je tiens à défendre la réforme proposée par Mme Vallaud-Belkacem qui – si elle ne règlera pas tous les problèmes – peut cependant améliorer le fonctionnement des établissements.

En effet, la réforme incite au travail en équipes tant pour les élèves que pour les enseignants et favorise la réalisation de projets motivants pour les élèves. Par ailleurs cela remet à plat le système des filières mis en place dans les collèges et qui se révèle assez pervers : dès que les enfants comprennent qu'on les a mis dans une "mauvaise" classe, ils se considèrent comme mauvais et ne travaillent plus.

En 1995, lorsque j'ai travaillé au collège Anatole France de Puteaux devenu Maréchal Leclerc, les classes allaient de A à E des prétendus meilleurs élèves aux soi-disant plus mauvais. On a eu l'idée l'année suivante de mélanger les lettres et les E sont devenus B. On s'est alors aperçu que les bons restaient bons mais que les ex-E ne se considérant plus comme mauvais progressaient beaucoup plus.

Contrairement à ce que craignent beaucoup de parents, je ne crois donc pas que la suppression des filières pénalisent les "bons" élèves, au contraire cela engendrera une dynamique profitable à tous.

> Voir aussi sur le tract ci-dessus les réponses aux différentes intox distillées ces dernières semaines par la Droite (suppression du latin et du grec, menace sur l'Allemand…)

> Lire ou relire sur ce blog Education : De la formation de ghettos à Puteaux comme ailleurs (28 août 2009)

Article tiré du blog Nadine Jeanne, Conseillère Municipale

Be Sociable, Share!

A propos de Nadine JEANNE

Conseillère municipale PS depuis 2001 - élue en 2001 sur la liste Changer d'ère à Puteaux, réélue en 2008 sur la liste Vivre ensemble à Puteaux