Une enseignante blessée par un élève à l’école Petitot de Puteaux

Ecole_petitot_largeVendredi matin à l'école Petitot, les maîtresses ont invités les parents à entrer dans la cour pour une réunion d’urgence. Sous le titre «école en danger», elles avaient rédigé un message d’alerte affiché sur la grille pour annoncer ce moment d’échange : «Mardi une enseignante a été blessée par un élève devenu très agressif. Elle est en arrêt de travail pendant toute la semaine.» (…)

Les enseignantes évoquent un climat "de jour en jour plus violent, malgré les dispositifs mis en place depuis le début de l’année". "Il s’agit surtout de petits problèmes de violence entre enfants, de bagarres et d’incivilités, qui sont le fait d’une poignée d’élèves. Ce n’est pas spécifique à cette école", estime Magali Payan, responsable de la PEEP de Puteaux.

La direction académique indique que la situation relève de la prise en charge d'élèves qui rencontrent des difficultés comportementales, et font l’objet d’un suivi par les équipes de l’Education nationale. Sauf que les suppressions de postes dans les RASED* compliquent cette prise en charge : "Il n’y a plus que trois enseignants spécialisés pour 8000 enfants à Puteaux", souligne la PEEP.

Lire l'article du Parisien (22/05/2015)

* Les RASED (Réseaux d’Aides Spécialisées aux Elèves en Difficulté) ont été démantelés sous le précédent mandat présidentiel.
Les intervenants (enseignants, psys, rééducateurs) étaient 15.000 en 2007, 9000 en 2012.

Article tiré du blog Nadine Jeanne, Conseillère Municipale

Be Sociable, Share!

A propos de Nadine JEANNE

Conseillère municipale PS depuis 2001 - élue en 2001 sur la liste Changer d'ère à Puteaux, réélue en 2008 sur la liste Vivre ensemble à Puteaux