Lettre ouverte à Gérard Autajon et à tous ceux (et celles) qui planquent leur pognon (Florence Augier)

Florence-augier-500-500-360x360Florence Augier – salariée à Pôle Emploi, où elle travaille en agence locale, conseillère municipale à Cergy et secrétaire nationale PS chargée de la vie associative, a voulu dire sa colère face aux exilés fiscaux. Comme citoyenne engagée, elle a eu envie d’écrire à l’un d’entre eux à savoir Gérard Autajon dont le cas était traité sur France 2 dans le Cash investigations consacré aux Panama Papers le 5 avril dernier.

Monsieur,
J’ai appris hier que comme beaucoup d’autres vous aviez dissimulé au fisc des revenus que vous aviez planqués en Suisse d’abord puis au Panama en passant par Hongkong et j’oublie certainement des étapes ! Il semble que ce sont 24 millions que vous ayez ainsi planqués. Une question me taraude.
A quoi servent donc 24 millions planqués en Suisse ?
Cet argent en avez-vous besoin ?

Il semble que non puisque il est au chaud sur un compte. Et même, ils vous coûtent puisque vous devez payer des intermédiaires pour le faire circuler de par le monde pour tenter de faire oublier qu’il vient de votre propre compte.

Ne pensez-vous pas que ces 24 millions auraient été utiles pour développer, par exemple, l’insertion des demandeurs d’emploi de Montélimar ?
Je peux très facilement vous communiquer le nom d’associations qui seraient enchantées de pouvoir disposer de fonds permettant de faciliter l’insertion de publics en grandes difficultés.
D’autant que l’argent allant à l’argent, en améliorant la situation des demandeurs d’emploi de votre bonne ville vous améliorez la santé de votre entreprise qui doit réaliser plus d’emballages pour contenir les produits achetés par ceux qui, ayant retrouvé du travail, recommencent à consommer.
Puisque il semble que votre propre sort soit votre principale préoccupation, vous comprenez bien que dans cette affaire vous jouez gagnant- gagnant !
Au lieu de cela nous apprenons dans le reportage diffusé sur  France 2, le 5 avril 2016, que vous n’avez pas hésité à mettre sur le carreau 37 salariés de votre groupe en fermant une de vos entreprises.

Vos 24 millions planqués, n’auraient-ils pas été utiles pour moderniser cette imprimerie ? Pour la rendre plus compétitive ?
Cette lettre je vous l’adresse à vous mais en réalité je pourrais l’adresser à tous ceux qui ont décidé de se comporter en "Arpagon", à tous ceux qui mesquinement s’accrochent à leur petite cassette et essaient de planquer leur pognon.
Ces 24 millions auraient pu laisser de vous l’image d’un type bien !

Si seulement, si vous aviez décidé de les mettre dans le mécénat, pourquoi pas dans le secteur du sport automobile qui semble être votre hobby !  En créant une école de jeunes pilotes par exemple ou en finançant  des formations de mécaniciens metteurs au point.
Au lieu de cela ils montrent de vous le plus mauvais, la petitesse, l’égoïsme, la pingrerie, le vol.
A l’heure où certains sont prompts à jeter l’anathème sur ceux qui sont censés abuser des services sociaux, nous devons très sérieusement nous interroger sur ceux qui pillent sans vergogne notre pays en dissimulant une partie de leur richesse au fisc.
Il y a là un moyen peu coûteux de rembourser la dette de notre pays. Il parait que vous seriez environ 250 000 à frauder !

Au final, je me permets de vous donner un conseil (gratuit), mettez donc ces 24 millions au service de la collectivité.Vous économiserez ainsi le coût des frais que vous prennent tous les intermédiaires que vous êtes obligé de rémunérer pour essayer de vous faire oublier. C’est la seule solution pour redorer votre blason salement terni par votre manque de patriotisme et de fraternité.

Florence Augier

Article tiré du blog Nadine Jeanne, Conseillère Municipale

Be Sociable, Share!

A propos de Nadine JEANNE

Conseillère municipale PS depuis 2001 - élue en 2001 sur la liste Changer d'ère à Puteaux, réélue en 2008 sur la liste Vivre ensemble à Puteaux