Le maire de Puteaux visée par une enquête de fraude fiscale (tribune)

6a00d8341c339153ef01b8d15984f3970c-800wiLe parquet de Nanterre a annoncé l’ouverture d’une enquête pour fraude fiscale visant la fille de Joëlle Ceccaldi-Raynaud. Emilie Franchi est soupçonnée d’avoir touché de sa mère des fonds non déclarés au fisc.

A la recherche de cet argent, les policiers de l’Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales ont perquisitionné début mars les domiciles de la maire et de sa fille à Puteaux.

Les soupçons de fraude ont éclaté en 2015 après la publication d’un article de Mediapart qui faisait état d’un retrait de 102 kilos d’or (3,8 millions d’euros au cours actuel) et de 865.000 euros en liquide sur un compte secret au Luxembourg ouvert par Joëlle Ceccaldi-Raynaud, puis transféré à son fils Vincent Franchi et ensuite à sa fille Emilie (1).

Joëlle Ceccaldi-Raynaud a toujours démenti avoir possédé ces lingots. Pourtant, selon Mediapart, elle a reconnu l’existence de cet argent devant le juge d’instruction chargé de l’enquête pour corruption du chauffage de la Défense. La maire affirme qu’il s’agit de l’héritage de sa grand-mère paternelle, qui était institutrice en Corse.

Nous espérons que la justice mène son enquête jusqu’au bout, afin que la vérité soit établie.

Le Rassemblement (Mmes Hardy et Sirsalane, MM. Grébert, Poézévara et Kalousdian)

Tribune à paraître dans le Puteaux Infos de mai 2017

(1) Joëlle Ceccaldi assure qu’elle a contacté en 2002 un conseiller fiscal pour étudier le rapatriement. « [Il] m’explique que c’est compliqué quand même et nous arrivons à la veille des élections municipales de 2004, nous sommes en bisbille avec mon père, qui écrit un peu partout que j’ai des fonds au Luxembourg, donc c’est vrai que ça empêche la régularisation car je suis un petit peu bloquée et je mets tout en stand-by. » 

« Oui, je prends cette décision de donner à mes enfants ce qui est sur ce compte. J’ai imaginé que comme cela on ne verrait plus mon nom, mais c’était une erreur due à un moment de panique », a-t-elle confessé au juge.

Article de Mediapart (30/03/17)

Article tiré du blog Nadine Jeanne, Conseillère Municipale

Be Sociable, Share!

A propos de Nadine JEANNE

Conseillère municipale PS depuis 2001 - élue en 2001 sur la liste Changer d'ère à Puteaux, réélue en 2008 sur la liste Vivre ensemble à Puteaux